Menu icoMenu232White icoCross32White

Pas de gondoles pour Denise

 

Dates des représentations & tournée

 

Du 7 au 23 Juin 2012 au Théâtre du Gymnase, Paris

Du 27 au 29 Septembre 2012 au Théâtre du Gymnase, Paris

Le 6 Avril 2013 à l’Espace Culturel du Parc, Drancy

Le 25 Mai 2013 à l’Espace Culturel Grossemy, Bruay-La-Buissière

Le 7 Juin 2013 au Festival Gairidon, Angoulême

Du 13 au 22 Juin 2013 au Théâtre du Gymnase, Paris

Le 7 Juin 2014 au Centre Culturel Atlantia, La Baule


 

 

^ top

Synopsis

“Début 2010, quand les Caramels fous m’ont demandé de leur écrire un nouveau spectacle, ils m’ont proposé deux pistes. La première : écrire une suite aux “Dindes galantes”; la seconde: imaginer un spectacle en plusieurs tableaux liés entre eux par un fil conducteur. J’ai préféré la seconde.

D’abord parce que je n’avais pas envie d’écrire une nouvelle fable animalière. Ensuite, parce qu’un spectacle composé de plusieurs tableaux est la forme la plus apte à mettre en valeur le plus grand nombre de Caramels fous; la diversité des tableaux permet en effet de faire intervenir une multitude de personnages alors que dans une comédie musicale, le nombre de rôles solistes est nécessairement limité. C’est dans cette optique que, après “La Bête au Bois dormant”, spectacle de forme très classique, j’ai écrit deux spectacles non narratifs, composés d’une succession de tableaux sans lien très évident : “La Vie rêvée de Solange”, puis “La Revue qui va faire mâl(e)”. J’avais donc envie de reprendre cette forme, à cette différence près que, cette fois, le lien entre les différents tableaux devait être évident.

La première idée qui m’est venue, fut de construire un spectacle sur le modèle de “La Ronde”, la pièce d’Arthur Schnitzler, qui se compose de dix scènes reliées entre elles par un personnage commun. Il s’agit en fait de dix relations sexuelles: une fille et un soldat, le soldat et une femme de chambre, la femme de chambre et un jeune monsieur, le jeune monsieur et une femme mariée... et ainsi de suite jusqu’à la dernière scène qui réunit un comte et la fille du début, bouclant ainsi la ronde. Sur ce modèle, j’ai imaginé une série de rencontres entre hommes, dans différents lieux spécialisés dans ce genre de rencontres, chaque lieu faisant l’objet d’un tableau : les Tuileries, un bar du Marais, des toilettes publiques, Internet, un sauna, une discothèque…

Les Caramels fous n’ont pas retenu cette proposition, trop exclusivement « gay » à leur goût. J’ai été d’autant plus sensible à cet argument que j’ai toujours essayé d’écrire des spectacles pouvant intéresser le public le plus large, sans occulter pour autant la composante homosexuelle de la troupe. A la demande des Caramels fous, j’ai donc ouvert le propos tout en gardant les rencontres comme lien entre les différents tableaux ; mais ces rencontres ne se font pas exclusivement entre hommes, leur moteur n’est pas systématiquement sexuel et, pour la plupart, elles se produisent ailleurs que dans des lieux de drague. Il reste cependant de la proposition initiale, une scène dans un jardin public, et une autre dans un hammam. Il reste aussi du modèle de “La Ronde”, le fait que l’ouverture et le final de “Pas de gondoles pour Denise” se situent dans le même lieu: l’aéroport d’Orly.

Cela dit, bien que les Caramels fous n’aient pas retenu ma proposition de spectacle basé sur les rencontres et lieux de rencontres entre hommes, je n’abandonne pas cette idée. Avis aux producteurs intéressés !

 

Michel Heim


 

Distribution artistique

Livret : Michel Heim

Mise en scène : Nicolas Kern, Alma de Villalobos et Michel Heim avec l’aide amicale de Jean-Pierre Rouvellat

Chorégraphies : Alma de Villalobos

Direction musicale et harmonisation des voix : Nicolas Kern

Arrangements musicaux et Claviers : Robert Suhas et Pierre Jeannot

Pianiste-Répétiteur : Pierre Cornevin

La troupe des Caramels fous : Laury ANDRE, Vincent BAILLET, Gaël CESBRON, Jérôme CUVILLIEZ, Julien DALEX, Arnaud DUGUE, Thierry DUROT, François DUSSILLOL-GODAR, Laurent GIORDANENGO,  Jérôme GUERIN, Alexis HAOUADEG, Michel HEIM, Yvon HUIBAN, Franck ISOART, Benoit LACASSAGNE, Laurent LAPEYRE, Sébastien LEDOUX, MIKO, Laurent PLESSI, Thierry QUESSADA, Jacques ROSE, Xavier SIBUET


 

Costumes : Guillaume Attwood et Frédéric Verdure

Accessoires : Thierry Durot

Supervision des décors : Thierry Quessada

Transports des décors : Richard Volbrecht pour Les Gentlemen du Déménagement

Lumières : François-Eric Valentin

Son : Yann Lemêtre, Anthony Desvergnes et Tristan Devaux

 

Affiche, programme, infographie : Thierry Quessada

Photos : Annemiek Veldman et Philippe Escalier

 

Accueil : Thibault Gerez

Boutique : Franck Quelen et Anthony Puiraveaud

Site Internet : Vincent Baillet

Facebook : Gaël Cesbron, Miko, Jérôme Guérin

Directeur de la communication : Thierry Quessada

Attaché de presse : Pascal Zelcer

Régisseur général : Frédéric Morel

Régisseurs plateau : Philippe Restani, Didier Lepeltier et Rose Giraud

Tourneur : Christophe Ségura pour Marilu Productions


 

^ top

Vidéos du spectacle

 

Photos du programme

Photos du spectacle 

Chansons du spectacle

Acte 1

Ouverture: À l’aéroport (les arrivées)

1 -   

Acte 1

Premier tableau : Tournez les coeurs 

2 - L’ANTENNE DANS 10 MINUTES - “A bout de souffle” (Claude Nougaro) et “Blue Rondo à la turk” (Dave Brubeck) 

3 - CHEZ NOUS EN PROVINCE - “Petite fleur de province” de Charlotte Julian (Jim Larriaga)

4 - GÉNÉRIQUE - “Ronde” d’après West Side Story (Leonard Bernstein)

5 - PEUT-ÊTRE - Medley - “Quizas” de Nat King Cole (Osvaldo Farres) et “Fernando” d’ABBA (Björn Ulvaeus)

 

Second tableau : Au lit

6 - LA PANNE DES SENS - “La panne d’essence” de Sylvie Vartan (Frankie Jordan)

 

Troisième tableau :  Dans les buissons

7 - ON HÉSITE -  “Sur la place, chacun passe...” d’après Carmen (Georges Bizet) 

8 - RETROUVER UNE BELLE GUEULE - “Ma gueule” de Johnny Hallyday (Pierre Naçabal)

 

Quatrième tableau : L’institut de beauté

9 - TOUT EST POSSIBLE - Medley - Générique de la série “Vénus et Apollon” (Jérôme Rebotier) et “Bachianos Brazil Samba” du film Brazil (Michael Kamen) 

10 - ENFIN UN HOMME - “Muscles” de Diana Ross (Michael Jackson) 

11 - TOUJOURS QUELQUE CHOSE QUI CLOCHE - “Évidemment” de France Gall (Michel Berger) 

12 - CHANGEMENT DE SEXE - “Bachianos Brazil Samba” du film Brazil (Michael Kamen)

 

Cinquième tableau : Au bureau

13 - JE MAÎTRISE - “Womanizer” de Britney Spears (Nikesha Briscoe, Rafael Akinyemi)

14 - AMOUR IMPOSSIBLE - “Comment lui dire” de France Gall (Michel Berger) 

15 - JE VEUX DU SEXE - “I want your sex” (George Michael) 

 

Sixième tableau : Sur internet

16 - Messages impersonnels - “Message personnel” de Françoise Hardy (Michel Berger) 

 

Septième tableau : Au café

17 - GARCON -  “Gloire à Jupiter” d’après Orphée Aux Enfers (Jacques Offenbach)

18 - LES RENDEZ-VOUS - “Un soir de pluie” de Blues Trottoir (Jacques Davidovici)

19 - LES NERFS - “Ca m’énerve” d’Helmut Fritz (Laurent Konrad, Helmut Fritz) 

 

Huitième tableau : Au violon

20 - FOLLES EN CAGE - “Cell block tango” d’après Chicago (John Kandler) 



 

Acte 2

Neuvième tableau : Au hammam

21 - AU HAMMAM - “Hammam” (Francis Carrier)

22 - QUE C’EST TRISTE DENISE -  “Que c’est triste Venise” (Charles Aznavour) 

23 - L’HABIT FAIT LE MOINE - “Sakura” Générique de la publicité Obao (Musique traditionnelle japonaise) 

 

Dixième tableau : Dans le hall d’un palace

24 - LES CLIENTS DU PALACE - Medley - Générique de la série télévisée “Palace” (Germinal Tenas) et “Puttin’ on the Ritz” du film Puttin’ on the Ritz (Irving Berlin)

 

Onzième tableau : Dans une suite du palace

25 - LA NÉGOCIATION - “The bargain” d’après Les Misérables (Claude-Michel Schönberg) 

26 - LES FEMMES VOILÉES - “Musulmanes” de Michel Sardou (Jacques Revaux, Jean-Pierre Bourtayre, Michel Sardou) 

27 - POUR DES PRUNES - “Les brunes comptent pas pour des prunes” de Lio (Marc Moulin) 

28 -  LA RÉVOLTE - Medley -  “I will survive” de Gloria Gaynor (Dino Fekaris) et “We are what we are” du film La Cage Aux Folles” (Jerry Herman)

 

Douzième tableau : Dans la rue

29 - DANS LA MOUISE - “Tant qu’il y aura des étoiles” de Tino Rossi (Vincent Scotto) 

30 - CONTRÔLE D'IDENTITÉ - “A présent tu peux t’en aller” de Richard Anthony (Ivor Raymonde) 

31 - DÉCLARATIONS D’AMOUR - “Something stupid” de Frank Sinatra (Carson Parks) 

 

Treizième tableau : A la sortie d’une église

32 - LA NOCE CHIC - “La marche des noces d’Elsa” d’après Lohengrin (Richard Wagner) 

33 - LE MARIAGE BLANC - “White Christmas” du film White Christmas (Irving Berlin) 

34 - LUNES DE MIEL - “La tarentelle de Caruso” (Charles Trenet) 

35 - LE MARIAGE IMPOSSIBLE - “I want to break free” de Queen (John Deacon) 

 

Quatorzième tableau : Venise

36 - L’INVITATION AU VOYAGE - “Concerto pour Venise” (Herbert Pagani)

 

Final: À l’aéroport (les départs)

37 - TAXI, À ORLY - “Gare de Lyon” (Barbara) 

38 - ENVOLONS-NOUS POUR L’ITALIE - “Libiamo” d’après La Traviata (Giuseppe Verdi)

39 - ON S’EN FOUT - “Waterloo” d’ABBA (Björn Ulvaeus) 

40 - CIAO! - “Jai ho” du film Slumdog Millionaire (Allah Rakha Rahman)


 

 

^ top


 

Extraits de la revue de presse

Prochainement...

 

^ top