Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

35 ans de scène

GENÈSE 

Le 23 avril 1982, à l’occasion de l’anniversaire du journal “Gai Pied”, les garçons de la chorale “CHOEUR ACCORD” accompagnent la star américaine Nancy Holloway sur la scène du Cirque d’Hiver, faisant ainsi leur première apparition en public. La chorale “CHOEUR ACCORD”, installée à Paris au “Piano Zinc”, et créée cette année là sur le modèle des chorales «gay», alors florissantes aux Etats-Unis, n’a jamais été véritablement une chorale, mais plutôt une troupe à la fois chantante et dansante.
Trois ans plus tard, en 1985, elle adopte le nom de Compagnie LES CARAMELS FOUS.

Dès 1984, elle propose des comédies musicales parodiques à partir de chansons et d’airs célèbres dont les paroles sont réécrites afin de raconter une histoire: “Pas de Banane pour Lady Jane” (1985), “La Chose Pourpre du Caire” (1987), “La Dernière Tentation d’Ulysse” (1990). Nul n’étant prophète en son pays, les Caramels fous se font d’abord connaître hors de France. “Pas de Banane pour Lady Jane” est créée à Amsterdam, “La Dernière Tentation d’Ulysse” à Genève et des extraits de “La Chose Pourpre du Caire” sont donnés à Berlin et à Londres.

A Paris, l’audience des Caramels fous demeure relativement confidentielle jusqu’en 1991, année de la création de “Les aventures de l’archevêque perdu” au T.L.P. Déjazet. Du jour au lendemain, la troupe passe d’une quinzaine de protagonistes sur scène à plus d’une trentaine.

 

 

 

 

UNE NOTORIÉTÉ GRANDISSANTE

 

A partir de 1992, le Trianon devient la scène fétiche des Caramels Fous, qui y alternent créations et reprises : création de “Il Etait Une fois Tatahouine” en 1993, reprise de “Les Aventures de l’Archevêque Perdu” en 1994, création de “Mamma Rosa” en 1995, et reprise de “Il Etait Une Fois Tatahouine” en 1997. Parallèlement, le recours à des artistes (chorégraphes, directeur vocal...) et à des techniciens professionnels du spectacle vivant s’intensifie, tant pour ce qui est des répétitions que des représentations.

En 1998, en pleine Coupe du Monde de football, les Caramels Fous remplissent l’Olympia pendant deux soirées consécutives avec “Un Zeste of Caramels Fous”, donnant des extraits de chacune de leurs trois dernières comédies musicales ainsi qu’un avant-goût de la “La Bête au Bois Dormant” qui sera créée l’année suivante au Trianon. Après une nouvelle reprise de “Les Aventures de l’Archevêque Perdu” en l’an 2000, les Caramels Fous produisent deux spectacles en forme de revue : “La Vie Rêvée de Solange” en 2001 et “La Revue Qui Va Faire Mâle” en 2003.

Les Caramels Fous fêtent leur vingtième anniversaire de leur nom avec la création de “Les Dindes Galantes” en 2005. Dès les premières représentations, la comédie musicale “Les Dindes Galantes” est saluée à la fois par la critique et le public, comme l’un des meilleurs crus des Caramels Fous.

En 2006, la profession consacre la compagnie par une nomination aux Molières dans la catégorie “Meilleure Compagnie du Théâtre Privé”.

La comédie musicale “Les Dindes Galantes” est reprise par deux fois au Trianon, en février et en novembre 2006, avant d’être présentée dans plusieurs villes de la région parisienne et en province au cours de la saison 2007-2008. Parallèlement, en mai 2007, les Caramels Fous proposent une nouvelle version de leur comédie chantée et enchantée: “La Bête au Bois Dormant” est rejouée au Trianon au cours de la saison 2007-2008.

En juin 2009, “Madame Mouchabeurre”, la comédie musicale à la mode de Bretagne des Caramels Fous est créée au Trianon. Elle sera reprise, également au Trianon, en novembre de cette même année puis en juin 2010 au théâtre du Gymnase Marie-Bell et pour finir, en tournée aux quatre coins de France sur toute la saison 2010-2011.

35 ANS DÉJÀ

En 2012, année des 30 ans de scène de la compagnie, leur treizième spectacle “Pas de Gondoles pour Denise”, monté sous forme de revue, se jouera sur deux séries de représentations au théâtre du Gymnase Marie-Bell à Paris, en juin et en septembre, avant de partir en tournée pour quelques dates en 2013.

En 2015, “Il Etait Une Fois Complètement A l’Ouest” est créé au théâtre Dejazet. Ce spectacle sur le thème du far-west se jouera sur deux séries de représentations à Paris en janvier-février et mai de cette année. Il remporte un tel succès qu’une nouvelle série de représentations est jouée en janvier 2016 au théâtre du Gymnase Marie-Bell, et que près d’une dizaine d’autres dates seront jouées en région. 

En 2018, les Caramels fous inaugurent la salle du 13ème Art et leur nouvelle comédie musicale le “Cirque Plein d’Airs”. Ce barnum musical sera joué durant 11 représentations entre janvier et mars, avant 3 dernières exceptionnelles au théâtre du Gymnase Marie-Bell en février 2019.

 

En 2020, Les Caramels fous préparent un nouveau spectacle musical surprenant et féérique. Restez connectés !!!

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus